Une seule «brigade spécialisée» réclamée

Les dossiers de disparition devraient relever d’une seule brigade policière, soit la Sûreté du Québec, estime la mère de Marylin Bergeron, disparue mystérieusement depuis sept ans, afin de maximiser les chances de retrouver les personnes recherchées.

Bien qu’elle ne remette pas en question le travail du Service de police de la Ville de Québec, qui est responsable du dossier, Andrée Béchard rappelle que près de 80 % des informations proviennent de l’extérieur de la ville.

«C’est devenu très laborieux, l’histoire de Marylin. Chacune des disparitions a [sa propre] histoire, insiste-t-elle. C’est à repenser, le volet disparition. Ce n’est plus une question de territoire.»

La mère de famille avait fait une première sortie sur le sujet en 2009,…

lire la suite de l’article ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

© 2019 AFPAD | Tous droits réservés
Conditions d'utilisation | Crédits
AFPADLa force de l'entraide