Le Portail des victimes : une nouvelle mesure pour soutenir les victimes d’actes criminels

Dans le cadre de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels, Sécurité publique Canada a annoncé le 1er juin la mise en ligne d’un portail web qui permet aux victimes d’actes criminels d’avoir un accès accru à différents services et aux renseignements sur les délinquants sous responsabilité fédérale en liberté surveillée qui leur ont porté préjudice.

Ce portail sécurisé permet aux victimes d’actes criminels inscrites et/ou leur représentant d’accéder plus facilement aux renseignements du Service correctionnel du Canada (SCC) et de la Commission des libérations conditionnelles du Canada (CLCC).

Les victimes peuvent :

  • Recevoir des renseignements sur le délinquant et voir cette information
  • Voir et modifier les préférences pour la réception des renseignements
  • Soumettre une déclaration de la victime au Service correctionnel du Canada (SCC) et à la Commission des libérations conditionnelles du Canada (CLCC)
  • Demander à assister à une audience de la CLCC comme observateur
  • Demander à présenter une déclaration de la victime à une audience de la CLCC
  • Demander des copies des décisions de la CLCC

De plus, les victimes enregistrées auprès du Service correctionnel du Canada ou de la Commission des libérations conditionnelles du Canada (CLCC) pourront également :

  • Accéder à de l’information sur les progrès réalisés par le délinquant en ce qui a trait à son programme correctionnel;
  • Accéder à une photo récente du délinquant au moment de certaines mises en liberté
  • Participer de manière plus significative au système correctionnel et de mise en liberté sous condition ; écouter un enregistrement de l’audience de libération conditionnelle si elles ne peuvent y participer en personne
  • Être consultées par le CLCC avant le retrait ou la modification de certaines conditions pour la mise en liberté du délinquant afin d’accroître la sécurité des victimes

Les représentants peuvent :

  • Recevoir et voir, à la place de la victime, les renseignements fournis sur le délinquant
  • Voir et modifier les préférences pour la réception des renseignements

 

(Source : Sécurité publique Canada)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

© 2019 AFPAD | Tous droits réservés
Conditions d'utilisation | Crédits
AFPADLa force de l'entraide