Quand la fratrie vit un drame

Depuis plusieurs décennies, les intervenants constatent que la fratrie est souvent la grande négligée des drames, malgré l’importance et la gravité des conséquences qu’elle en subit. Il est maintenant temps de les décrire, d’offrir des pistes d’apaisement possibles et surtout de sensibiliser la population et ses décideurs aux épreuves auxquelles les fratries doivent faire face. Ce guide permet de prendre connaissance des différentes facettes des drames vécus par ces victimes collatérales. Un effort particulier a été déployé pour identifier des sommités dans chacun des domaines où le drame a des répercussions. Par sa pertinence, les besoins qu’il vient combler et sa rigueur, ce guide devient un ouvrage de référence dans la francophonie. Non seulement il constitue un outil essentiel pour ces fratries souffrantes et ceux qui veulent leur venir en aide, mais, grâce à ses multiples références, il leur permettra de pousser plus loin leur réflexion et de contacter, au besoin, des groupes d’entraide.

DROITS D’AUTEUR

Ce guide a été produit par l’Association des familles de personnes assassinées ou disparues (AFPAD). Le contenu n’engage que cette dernière. Tous droits réservés à l’AFPAD. La reproduction partielle ou totale du contenu de ce guide est interdite, sauf sur permission préalable reçue de l’AFPAD.

CONSULTATION DU GUIDE ET COPIES PAPIER

REMERCIEMENTS

Rédaction et recherche
Louise-Marie Lacombe, recherchiste en affaires et programmes de justice

Remerciements tout spéciaux à :

  • Dr Gilles Chamberland, psychiatre légiste et réviseur de contenu de ce guide.
  • Christine Carretta qui, suite à la perte de sa soeur, a eu l’idée de ce projet.
  • À tous les professionnels et partenaires qui ont contribué à cet ouvrage.
  • Dre Isabelle Marleau, psychologue, directrice de la qualité et du développement de la pratique, Ordre des psychologues du Québec.
  • Dr Gilles Julien, pédiatre et fondateur de la Fondation du Dr Julien.
  • Myriam Hivon, directrice de formation de la Fondation du Dr Julien.
  • Sylvie Bernier, médaillée olympique et autrice.
  • Catherine Rossi, professeure de criminologie et de droit à l’Université Laval.
  • Éric Ramirez, travailleur social et coordonnateur de La Maison des Petits Tournesols
    et son équipe : Laurie Charest, Vivianne Gravel, Marie-Isabelle Lefebvre, Laurie Beauvilliers.
  • Ève Bélanger, travailleuse sociale et professeure à l’Université du Québec à Rimouski.
  • Johanne de Montigny, psychologue spécialisée en deuil.
  • Pascale Brillon, psychologue et professeure à l’Université du Québec à Montréal.
  • Josée Masson, travailleuse sociale, fondatrice et directrice de Deuil Jeunesse et son équipe :
  • Justine McHugh et Sandra Heppell.
  • Suzanne Léveillée, psychologue et professeure à l’Université du Québec à Trois Rivières.
  • Pina Arcamone, directrice générale du Réseau Enfants-Retour.
  • Nancy Duncan, directrice des programmes aux familles, Réseau Enfants-Retour.
  • Christine Genet, infirmière et professeure à l’Université de Montréal.
  • Josée Degagné, travailleuse sociale en santé mentale.
  • Elena Stoodley, agente de liaison – Volet diversité et intersectionnalité au RQCALACS.
  • Claudine Thibaudeau, travailleuse sociale et coordonnatrice clinique de l’organisme SOS violence conjugale.
  • Christine Quoibion, psychologue.
  • Marie Claude Morin, responsable régionale, bureau régional du Québec, MADD Canada (Les mères contre l’alcool au volant).
  • Marianne Olivier d’Avignon, Ph. D en travail social, professeure-chercheuse à la Faculté des sciences de l’éducation Université Laval.
  • Marie-Christine Michaud, criminologue, porte-parole et coordonnatrice du Réseau des CAVAC.
  • Michel Juneau-Katsuya, expert en sécurité internationale et ex-cadre du Centre canadien du renseignement de sécurité.

L’AFPAD est heureuse d’entretenir des liens avec des experts et associations de victimes en France et en Suisse. Nous pensons en effet que l’union fait la force et que notre lutte pour constamment améliorer l’aide aux victimes n’a pas de frontières.

  • Dr André Renaud, psychologue, psychanalyste et professeur à La Sorbone.
  • Martine Vallat, conférencière suisse spécialisée en fratrie gémellaire et elle-même jumelle identique.
  • Pierre Van Damme, psychologue et psychothérapeute.
  • Danièle Klein, fondatrice de l’Association française des victimes d’actes terroristes

Témoignages 
Merci à tous ceux et celles, dont nous avons changé les noms, mais qui nous ont ouvert leur coeur à travers leurs témoignages.

Soutien financier
La production de ce document a été rendue possible grâce à la participation financière du ministère de la Justice du Québec.

© 2021 AFPAD | Tous droits réservés
Conditions d'utilisation | Crédits
AFPADLa force de l'entraide