Campagne 2020 en images #MardiJeDonneCA

À l’approche des Fêtes, nos membres endeuillés ont besoin plus que jamais de soutien pendant cette période qui ravive l’absence de leur proche assassiné ou disparu. En cette journée internationale de la générosité Mardi Je Donne, votre don permettra à un membre de participer à une activité de rassemblement pour briser son isolement et bénéficier d’accompagnement.

Pourquoi faire un don à l’AFPAD?

Les réponses à travers les témoignages de nos membres qui ont généreusement accepté de participer à notre campagne 2020 #MardiJeDonneCA

Où vont vos dons?

Nos familles membres doivent non seulement composer avec le meurtre d’un proche ou vivre l’absence d’un disparu, mais relèvent de nombreux défis au quotidien : deuil complexe, stress post-traumatique dû à la violence du drame, appauvrissement financier et social, impuissance face au système de justice, appréhension de la libération du meurtrier, etc.

Avec un don de 20 $, vous permettez à un membre de participer à un groupe de soutien pour briser son isolement. Avec un don de 50 $, vous aidez un membre à être soutenu dans un atelier sur le deuil traumatique.

P.-S. Pour tous les dons de 20 $ et plus le 1er décembre 2020, CanaDon ajoutera 2 $ de plus!

Vous ne pouvez pas faire un don?

Aidez-nous à passer le mot auprès de votre entourage! Transmettez ce courriel à votre réseau ou suivez-nous sur Facebook et partagez la vidéo de la campagne pour faire connaître l’AFPAD et ses services.

Au nom de nos 850 familles membres, MERCI! 

Regardez les témoignages complets de nos membres

Annie St-Onge témoigne de son expérience et ses démarches pour rapatrier le corps de sa sœur Christine St-Onge, assassinée au Mexique en 2018 par son petit ami, un homme qui avait un lourd passé de violence conjugale. Elle explique le soulagement vécu en participant à des activités de l’AFPAD qui a permis briser l’isolement et de son combat pour reconnaître les droits des proches de victimes dans les cas de meurtres qui ont lieu à l’extérieur de la province.

Marie-France Bélisle et Benoit Théberge partagent leur expérience à la suite du meurtre de leur fils François Xavier Théberge en 2015 par un récidiviste avec des problèmes sévères de santé mentale. Avec le soutien de leurs deux enfants, leur famille et leurs amis, ces parents réussissent à survivre ce drame. Ils témoignent de l’accompagnement reçu par Nancy Roy, directrice générale de l’AFPAD, dans des démarches juridiques et médiatiques.

Christine Carretta explique l’isolement vécu à la suite du meurtre de sa sœur Cathy Carretta en 1998 et le besoin d’exprimer sa douleur par l’écriture. Christine s’est impliquée à la création de l’AFPAD avec son père en 2005 et a lancé un livre intitulé « Ma sœur sauvagement assassinée » en 2018. Aujourd’hui coprésidente de l’AFPAD, elle présente les services offerts gratuitement par l’organisme et sollicite la générosité des donateurs afin de poursuivre notre mission.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

© 2021 AFPAD | Tous droits réservés
Conditions d'utilisation | Crédits
AFPADLa force de l'entraide